Accueil

Bibliographie

Le CRAL en revue

Téléchargements

Le webmaster

Photos

 

Admin

Les Landes archéologiques

Les Landes archéologiques

La revue archéologique

APOL

Petit avant-propos

« C’est un peuple qui veut nous parler par ses morts : je me sens trop seul pour recueillir tout ce qu’ils peuvent nous dire.
Des missions d’archéologues vont par le monde étudier les monuments de peuples anciens et lointains, tandis que chez nous, nous marchons sur de modestes hypogées que nous continuons à fouler, alors que quelques coups de pioche nous font lire leur histoire mal connue – que quelques coups de pioche nous révèlent leurs habitudes, leurs usages, leurs croyances, leur organisation sociale, leur vie privée, le culte de leurs morts, et nous continuons à ne vouloir pas les connaître : que nous les considérons comme des fossiles ne pouvant donner qu’une date relative dans la série anthropique. Ce ne sont plus cependant des préhistoriques puisqu’ils nous laissent des écrits, qui nous disent qui ils sont ! d’où ils viennent ! ce qu’ils ont fait ! Leur histoire vaut celle des Romains promenant leurs légions et leur luxe sur le sol de la Gaule qu’ils occupent bien après eux. »


Ceci est un extrait d'un des carnets de fouilles conservés au Musée Dubalen à Mont-de-Marsan de P. Dubalen, géologue, préhistorien et naturaliste landais de la fin XIXe-déb. XXe. Ce texte a été rédigé dans le contexte de la fouille du tumulus n°III de la lande de Mesplède à Vielle-Aubagnan. Le tumulus avait livré un riche mobilier métallique, dont une phiale à inscriptions en langue ibère. C’est J.-C. Hébert qui cite cet extrait dans l’étude détaillée du mobilier du tumulus évoqué précédemment, dans un article de la Société de Borda.

La réflexion désabusée de ce précurseur parle forcément encore aujourd'hui à tout archéologue oeuvrant en Europe Occidentale. En effet, quoi de plus frustrant que l'étude du peuplement protohistorique? Ailleurs, des textes existent et permettent de mieux appréhender les subtilités économiques, sociales, cultuelles etc. Ici, des tombes sont découvertes, souvent nombreuses, parfois riches; mais aussi des habitats structurés, des lieux fortifiés. Et une question : qui sont ces peuples du premier millénaire avant notre ère?

Ce site s'adresse avant tout à un public landais, soucieux de mieux connaître l'importance du passé de son département. Mais par ces quelques pages Web, notre but est également de montrer à un public plus large qu'il existe une archéologie landaise, avec des découvertes inattendues pour beaucoup : les Landes ne sont pas ce vaste désert humain et géographique que l'on pourrait croire. Le peuplement n'a pas attendu le XIXe siècle (et la loi de 1857 sur l'assainissement et la mise en culture de la lande) pour se fixer sur ce terroir si particulier. Au cours de nos recherches, nous avons retrouvé les traces d'une occupation du sol longue et sans hiatus (ou presque), bien que discontinue dans l'espace.

Dernière modification le : 31/10/2011 @ 19:15
Catégorie : Phortail V2.0

Infos site

Webmaster :
archeolandes

Envoyer un message


Toute reproduction totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation du webmaster, est interdite. La diffusion sur un autre site des articles pdf hébergés sur Archeolandes n'est pas autorisée, sauf autorisation exceptionnelle de notre part.

Déjà 282629 visites

Recherche

Google

Sur le web

Sur ce site

Calendrier

LunMarMerJeuVenSamDim
31 1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31 1 2 3

Météo

Aujourd'hui

Département

Haut

Site créé avec Phortail 2.0.12
PHP version 5.2.17